- Antananarivo Tana ; Madagascar -

Antananarivo est le centre touristique de Madagascar.
Sa situation exceptionnelle la place au départ de la plupart
des circuits. Certains même sont dans ses abords immédiats.
Antananarivo, une ville qui renferme plus de 4 siècles d'histoire.

 


Autrefois appelée Analamanga ( la forêt bleue ), la capitale de Madagascar reçu le nom d'Antananarivo ( Tana ) suite au placement de mille soldats pour garder la cité après une victoire sur l'ennemi il y a fort longtemps ( d'où le nom « Antananarivo = la cité des milles » / Tanana = cité et Arivo = mille ). Voici quelques dates importantes sur l'histoire de ses rois et reines :

 

N° 01
N° 07
N° 08
N° 09
N° 10
N° 11
N° 15
N° 17
N° 18
N° 19
N° 20
N° 21
N° 22
N° 23
N° 24
N° 25
Andrianamponga
Rangita
Rafohy
Andriamanelo
Ralambo
Andrianjaka
Andriamasinavalona
Andriambelomasina
Andrianjafinandriamanitra
Andrianampoinimerina
Radama I
Ranavalona I
Radama II
Rasoherina
Ranavalona II
Ranavalona III

Roi d' Ifanongoavana
Reine de Merimanjaka
Reine d' Alasora
9e Roi de l' Imerina
Roi d'Ambohidrabiby
Roi d'Antananarivo
1675 - 1710
Roi d' Ambohimanga
Roi d' Ambohimanga
1787 - 1810
1810 - 1828
1828 - 1861
1862 - 1863
1863 - 1868
1868 - 1883
1883 - 1895

1er Roi de l' Imerina
Fondation de Merimanjaka
Alasora fut le berceau de l'Imerina
Premier combat avec les Vazimbas
Premier Fandroana ( fête du bain )
11e Roi - Fuite des Vazimbas
15e Roi - L'âge d'or de l'Imerina
GrandPèreD'Andrianampoinimerina
Oncle d'Andrianampoinimerina
19e Roi, le plus grand de l'Imerina
1er Roi de Madagascar, filsdu N°19
1ère Reine de Madagascar
Fils de la Reine Ranavalona I
1ère femme de Radama II
1ère Reine chrétienne
Dernière Reine de Madagascar

Sources :
Ny Ombalahibemaso, boky I à V ( de Rahajarizafy )
Madagascar Etude Historique ( Partie Andrianampoinimerina )
Ny Fanambadiana Malagasy ( d'Andriamanalina Rombalahivola - Edisiona Salohy )

Tana est entourée de rizières, les rizières de la Betsimitatatra, qui apparurent sous le roi Andriantsitakatrandriana ( 1630 - 1650 ) avec la mise en place de digues. Ces régions étaient constituées avant de marais. Le grand roi Andriamasinavalona ( 1675 - 1710 ) augmenta fortement la production rizicole de la plaine et contribua grandement à son aménagement en prolongeant les digues jusqu'à une vingtaine de Kms.

 

Avant 1900, les constructions se faisaient sur les hauteurs, sur les versants de la colline, c'est la ville haute appelée aussi le quartier ancien ; puis n'ayant plus de place disponible, la population ( actuellement chiffrée à 2 000 000 d'habitants ) était obligée de construire sur les alentours ( la ville basse ).

A partir de 1910, Antananarivo deviendra un grand chantier. C'était l'aménagement et l'assainissement de la capitale en vue de sa croissance. C'était sous la colonisation française avec le général Galliéni et l'architecte Géo Cassaigne. Les services administratifs furent regroupés à Antaninarenina tandis que le centre du commerce resta à Analakely, mais les boutiques d'antan furent remplacées par les pavillons ; c'était vers 1935 date où les Arcades ont été construites par De Contalou.

 

Antananarivo ou Tana est une plaque tournante au coeur du pays. Intéressante sur le plan culturel et shopping. Passage obligé, départ de toutes visites à Madagascar ; c'est le centre administratif, industriel, commercial, politique et militaire de la Grande Ile.

En hiver ( mai à août ), la température minimale évolue autour de 11°C et en été ( septembre à avril ), elle est autour de 25°C ( maximale à 28°C ).

 

Il faut créer des liens entre les hommes
[ Saint Exupéry ]

 

 

Les excursions possibles à Antananarivo Tana :

- Le Palais de la Reine : Manjakamiadana Antananarivo :

Recueil de l'histoire des souverains du XIXe siècle, où les tombeaux côtoyaient les différents palais. Magnifique panorama. Siège du pouvoir Merina et du pouvoir de Madagascar durant le temps des Rois et des Reines, cet enclos royal a abrité diverses constructions, de la maison en bois au palais de pierres et de briques, en passant par le temple et les tombeaux.

Chaque souverain y a laissé son empreinte. Il y avait successivement les palais de Besakana (1610), de Mahitsielafanjaka (1800), de Tranovola (1845), de Manampisoa (1865), et le majestueux palais de Manjakamiadana ( 1839-1869 : construit par Jean Laborde sous la Reine patriotique Ranavalona I, puit revêtement en pierre par James Cameron sous la Reine chrétienne Ranavalona II ).

Malheureusement ce joyau de la capitale de Madagascar a disparu en flammes en novembre 1995, il ne reste plus que le temple construit par William Pool en 1880, sous la Reine chrétienne Ranavalona II et le revêtement de pierre de ce qui fut Manjakamiadana.

 

- Le Marché Artisanal de la Route Digue ( le plus complet à Madagascar )

Des sculptures, de la marqueterie, des broderies, des objets d'art en sisal - en raphia - en rabane - en aluminium et même en paille de riz, des pierres industrielles - précieuses et semi-précieuses, des sacs et autres objets en peau de crocodile - de serpent et de zébu, les fameux papier antemoro, les instruments de musique de Madagascar, des objets anciens, les épices dont leur reine : la vanille, etc.

Tenez par exemple des voitures en fer de récupération en transformant des canettes de bière et boîtes d'insecticide en jouets. Certaines de ces voitures, chefs-d'oeuvre de précision impressionnent par leur fidélité. « L'industrie de la 4L en alu » s'est tellement développée que les boîtes de conserve sont passées du statut de déchet à celui de MPPP ... Matière Première Particulièrement Prisée.

 

- Le Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza Antananarivo

Abritant en même temps le Musée paléontologique ( os de dinosaures, oeuf et squelette de l'Aepyornis maximus le plus grand oiseau du monde, os des grands lémuriens d'antan, très belle collection empaillée de la faune malagasy surtout de l'avifaune, ... ) et le Musée ethnographique ( us et coutumes des différents tribus malagasy ). On y trouve aussi un Vivarium ( pour les reptiles : caméléons - lézards & serpents ), des Palmeraies, un Arboretum, des Pépinières ( pour sauvegarder des espèces rares ), de la Rocaille ( abritant les bush épineux caractéristiques du Sud profond de Madagascar ), des Tombes, une Ombrière ( pour les sous-bois caractéristiques des forêts ) et une Bibliothèque. Bien entendu, on y trouve aussi des lémuriens de différentes espèces sur des ilôts et dans des cages.

 

- Ambohimanga ( la colline bleue ) Antananarivo

Ou le Palais d'été de la Reine, à 23 Kms au Nord de Tana. Riche en histoire et en culture, avec un paysage typique des hautes terres centrales et de tombes familiales. Ambohimanga, un monument, un site blotti au fond d'une forêt de 59 ha. Ambohimanga, transformé en musée en 1897 est un endroit où des nationaux et des étrangers continuent à accomplir leurs rituels sacrés : le « fanasinana ». Ce musée est classé Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2001.

La muraille délimitant l'enceinte, d'une épaisseur considérable, a été réalisée avec de la latérite, de ciment à base de chaux et de ... 16 millions d'oeufs. En 1789, le Seigneur d'Ambohimanga s'appelait Andrianampoinimerina. Avant de mourir, il disa à son fils Radama : « Je te déclare que l'Imerina est maintenant unifiée. Et la mer sera la limite de tes rizières ». Ainsi débuta l'unification de l' Imerina et le royaume de Madagascar. C'est dans le sanctuaire d'Ambohimanga que tout a commencé ...

Il n'est pas un lieu, je le dis,
Plus agréable qu'Ambohimanga !
Une forêt de figuiers, je le dis,
Si charmante l'entoure !
Si nous n'en goûtons pas les fruits,
Du moins nous sommes à l'ombre de leurs feuilles !
Qui vive ?
Qui êtes-vous ?
Le lieu où fut convoqué le peuple, c'est Ambohimanga !
Le lieu où fut agrandi le peuple, c'est Antananarivo !
Ce sont deux héritages qui se valent, Imanga et Iarivo !
Qui vive ?
Qui êtes-vous ?

( Ancienne chanson des veilleurs de nuit d'Ambohimanga )

 

 

- Mantasoa, Madagascar

A 60 Kms à l'Est de Tana ( à 14 Kms de Manjakandriana ). Mantasoa est une terre d'accueil à une heure et demie de route d'Antananarivo. Profitant d'un air pur et d'un calme parfait, avec son lac artificiel créé en 1937, Mantasoa vous offre plusieurs activités : pêche à la ligne, croisière en pirogue ou simples randonnées à travers sentiers attrayants.

Mantasoa, une contrée qui autrefois ( vers 1835 ) fut le domaine de l'ingénieur Jean Laborde, recelant encore jusqu'à présent ses vestiges ( tombeau, cité industrielle, atelier, haut fourneau et sa maison même ).

La terre y est stérile : « Manta » ; mais c'est un bon endroit « Soa », car on y trouve en abondance de l'eau, du fer et du bois ; des matériaux nécessaires au développement de la 1ère industrie malagasy : celle créée par Jean Laborde. Jean Laborde naquit à Auch en 1804 et fut enterré à Mantasoa en 1878 ( à l'âge de 73 ans ) dans son tombeau qu'il avait nommé « Soamandrakizay » = l'éternel bonheur.

 

- Ampefy, Madagascar

A 140 Kms ( région volcanique avec ses lacs de cratères : Itasy - Kavitaha - Andranoratsy, son geyser d'Andranomandroatra et sa célèbre chute d'eau : les chutes de la Lily ). Une région où on cultive surtout du tabac, du maïs, de la papaye et des arachides.

 

- Andasibe-Périnet, Madagascar

A 142 Kms ( forêt secondaire avec sa réserve de lémuriens dont le plus grand du monde : l'Indri Indri ). Voir la page concernée en cliquant sur le lien Indri Indri, le plus grand lémurien du monde actuel.

 

- Antsirabe, Madagascar

A 168 Kms ( source thermale, ville des pousses-pousses, du lait et de la bière ). Antsirabe, capitale du Vakinankaratra, se trouve à 1500 m d'altitude et est ainsi la ville la plus élevée de Madagascar en altitude. La présence de sels minéraux dans ses eaux donna son nom : « sira be » = beaucoup de sel. D'où l'appelation d'Antsirabe = « Là où il y a beaucoup de sel ».

Ville fondée en 1872 par les missionnaires Norvégiens Engh, Bergen et Rosaas, Antsirabe fut autrefois célèbre par sa source thermale ( du temps de la colonisation, dans les années 1950 ) ; actuellement, Antsirabe est devenue plutôt une ville industrielle ( usines de transformation du lait, brasserie, boisson non alcoolique, industries textiles, usine de tabac, savonneries, rizeries, cimenterie et usines d'ouvrages métalliques - mécaniques et du bois ).

Antsirabe est aussi la ville des pousses-pousses, le moyen de transport le plus utilisé sur place ; on y fabrique même de très jolies miniatures. Antsirabe se trouve à 3 heures et demie de route d'Antananarivo, mais on y passerait bien une journée entière, voire deux.

 

Antananarivo, Tana

Est inclut dans la région appelée " l'Imerina ", une région qui, au coeur des hautes terres centrales malagasy, juxtapose des rizières de bas-fonds et des collines aux couverts variés ( tapis graminéen, parcelles cultivées, formations arborées ) qui forment la trame des paysages.

Le nom même d' Imerina, que le roi Ralambo (1575 - 1610) donna au royaume, se rapporte au fait topographique : « J'appellerai le pays Imerina car mes sujets habitent juchés sur les hauteurs ». On y remarque l'extension des pseudo-steppes, donnant un paysage dépouillé, au caractère déboisé. Une formation herbeuse composée surtout d'Hyparrhenia rufa (Vero), d'Heteropogon contortus (Danga), d'Aristida rufescens (Horona) et de Cynodon dactylon (Fandrotrarana). Les rares formations arborées sont surtout composées d'eucalyptus, une plante introduite un peu avant la colonisation française dont la plantation était assurée par des corvées collectives durant la colonisation.

 

Les Merina :

Les « Ceux des Hautes Terres » sont les plus nombreux à Madagascar. A la peau claire, aux cheuveux lisses et aux traits asiatiques, les Merina proviennent de l'Indo-Malaysie. Présents presque partout à Madagascar, ils exercent surtout le métier de vendeurs fixes ou ambulants et de fonctionnaires ( instituteurs, infirmiers, médecins, avocats, bureaucrates, etc. ). Les Merina ont pour capitale : Antananarivo dit Tana.

Les Merina se divisent encore en plusieurs sous groupes tels que les « Vakinankaratra » au Sud ( ayant pour capitale Antsirabe ) ou les « Vakiniadiana » à l'Est ( ayant pour capitale Manjakandriana ). [ Noter que Pierrette, Jenny et moi-même , les webmasters de ce site, sont issus du Vakiniadiana, originaires des 3 circonscriptions suivantes :

Ankorona - Ambatomanga ;
Antsakaviro - Morarano - Ankadinandriana &
Ambohipeno - Ambohimanambola - Ambohimangakely ]

 

 

 

Revoir Tana,

  • Revoir Tana, ville de ma naissance
  • Revoir Tana, quel émoi
  • Revoir Tana, ville de mon enfance
  • Revoir Tana, c'est ma joie ...
  • Revoir Tana, après quelques absences
  • Revoir Tana, quel émoi
  • Revoir Tana, après les vacances
  • Revoir Tana, c'est ma joie


Paris avec sa Tour Eiffel
New York tout fier de ses grattes-ciel
Ah oui oui ! Marina ! C'est beau (Marina = c'est vrai)
Les îles charmantes du Pacifique
Avec ses danses et ses musiques
Ah oui oui ! Marina ! C'est beau (Marina = c'est vrai)
On parle beaucoup de Lima
De Sumatra et Calcutta
De Mexico et de Maya
Et d'autres encore que je ne sais pas


  • Revoir Tana, ville de ma naissance
  • Revoir Tana, quel émoi
  • Revoir Tana, ville de mon enfance
  • Revoir Tana, c'est ma joie ...
  • Revoir Tana, après quelques absences
  • Revoir Tana, quel émoi
  • Revoir Tana, après les vacances
  • Revoir Tana, c'est ma joie

 

[ Extraits de chanson de Henri Ratsimbazafy ]

 

 

 

 

Antananarivo, Madagascar - la haute ville, temples et cathédrales
Madagascar, invitation au voyage
Merci à vous de me contacter au
r_ravo@hotmail.com

 

 

A la découverte d'Antananarivo et de ses environs,
Rien que la visite de Tana vaut 2 ou 3 jours ; si on y ajoute la découverte de la région environnante, vous pouvez aller jusqu'à une semaine, voire 10 jours et plus ; alors n'hésitez plus à découvrir réellement l'Imerina avec son peuple accueillant et sa culture, ainsi que son histoire qui se rattache à l'histoire de Madagascar. Etant dans la profession depuis ... 1993, je vous donnerai de précieux conseils et je vous servirai de guide touristique afin de rendre agréable et mémorable votre séjour. Merci de votre confiance.

 

Un témoignage sur le réseau « LinkedIn » :
Ravo est un guide complet et dévoué entièrement à sa clientèle. Ravo s'occupe de tout avec méthode et professionnalisme. C'est avec un immense plaisir que je lui demanderai de me guider de nouveau dans sa magnifique île, Madagascar ( Emmanuel Leborgne - Canada )

 


 

Pour notre Gallerie Photos sur Madagascar
(plus de 88 photos), veuillez suivre le lien :

Ravo Madagascar
 

 

 

RATSIMBAZAFY Ravo Nomenjanahary & Pierrette
Copyright © 2000 Pensée-Chrétienne
Courriel : r_ravo@hotmail.com
Tél. ++ 261 32 41 063 65


The Christian Counter

Ilay Takariva
Kely

 

Ce site est